LA CHIRURGIE
RÉFRACTIVE

Principe

La chirurgie réfractive au laser excimer est une chirurgie de confort. L’œil humain est un matériau vivant. Il se peut que, parfois, le résultat ne soit pas à la hauteur de vos espérances, même si le taux de réussite prédictible est très élevé, de l’ordre de 97-98%. Le concept Haute-Vision by eurolasik met tout en œuvre pour assurer votre sécurité et votre satisfaction tant au niveau de l’expertise médicale qu’au niveau technologique.

En vingt-cinq ans, la technologie et les méthodes ont beaucoup évolué mais le principe originel du laser est toujours le même. La chirurgie réfractive actuelle utilise deux lasers :

  • Le laser femtoseconde qui crée un volet sur votre cornée

LASIK-bis

  • Le laser excimer qui traite votre défaut visuel par un reprofilage sur-mesure de votre cornée selon un profil d’ablation personnalisé grâce à l’aberrométrie et la reconnaissance irienne.

Pour corriger la myopie, on cherche à aplatir la cornée. A contrario, pour l’hypermétropie on va chercher à bomber la cornée. Cette modification microscopique de la cornée va avancer ou reculer le point de vision nette. Pour la correction de l’astigmatisme, l’ophtalmologiste ne sculpte la cornée que selon certains axes. Pour corriger la presbytie, le laser excimer va sculpter une cornée multifocale, et créer une asphéricité. Chez certaines personnes, dans certains cas on va rendre l’œil non dominant légèrement myope pour favoriser la vision de près (monovision).

Tous les patients ne sont pas opérables selon cette méthode en particulier ceux souffrant de myopie forte, de cornée fine ou irrégulière, de cornée pathologique ou de certaines maladies.

L’objectif du bilan préopératoire est justement de déterminer si la chirurgie au laser excimer est possible. Si elle ne l’était pas, dans certaines indications bien définies on peut envisager une chirurgie réfractive cristallinienne que votre ophtalmologiste évoquera avec vous si tel était votre cas.

Comme tout acte médical, la chirurgie réfractive comporte des risques encadrés si l’on respecte les éléments suivants :

  • Les ophtalmologistes doivent être compétents en chirurgie réfractive, assurer les contrôles postopératoires et capables de traiter d’éventuelles complications.
  • Les machines doivent être performantes, en bon état de marche et couvertes par un contrat de maintenance avec les fabricants

Les patients doivent prêter la plus grande vigilance quant aux endroits où des prix bas sont avancés, mettant en avant des arguments commerciaux et publicitaires qui n’ont pas de place en médecine.

Ne bradez pas vos yeux!

La haute technologie de ces lasers excimer et leur maintenance sont incontournables au risque de ne pouvoir garantir une sécurité optimale. L’AMARIS 750 S et l’INTRALASE sont l’aboutissement d’une technologie très sophistiquée qui assure une très grande fiabilité. Le bon fonctionnement et l’efficacité de ces deux lasers dépendent d’une maintenance rigoureuse, de contrôles réguliers et fréquents.

Qui dit chirurgie réfractive pense haute précision !